Métathèse et fière de lettre !

Chaque été, la Ville de Paris ppestaclesropose un programme d’animations culturelles pour enfants qui a pour nom « les Pestacles ». Non, vous n’avez pas un problème de vue, c’est bien « pestacles » et non « spectacles » qu’il faut lire. Les organisateurs ont délibérément repris le mot tel qu’il est prononcé par les enfants pour illustrer le fait que les spectacles ont été créés spécialement pour eux. Loin d’être de la pure fantaisie, ce procédé répond au nom de « métathèse ». Employée par les enfants mais aussi les adultes (pas toujours à bon escient), fréquente dans la publicité, le cinéma ou encore la bande dessinée, la métathèse s’immisce même dans notre vocabulaire courant. Mais comment ?

Lire la suite sur le blog du Projet Voltaire

RIP, Soulier !

Si vous vous rendez aux Galeries Layette boulevard Haussmann pour acheter de nouvelles chaussures, vous descendrez au sous-sol en empruntant l’escalator ou le petit escalier hélicoïdal qui se trouve au milieu de la maroquinerie.

Or, sur ledit escalier, tout autour de la rampe, on peut lire la mention suivante : « chaussures & souliers ».

Jusqu’alors, je pensais que les deux mots signifiaient, peu ou prou, la même chose. Mais si tel était le cas, pourquoi le grand magasin s’évertuerait-il à faire le distinguo ?

Comme il est d’usage dans ces moments de détresse linguistique, reposons-nous sur ce que nous dit le dictionnaire.

Lire la suite

Cette expo vaut bien un jeu de mots !

L’expression « être de mèche », apparue pour la première fois en 1793, et qui signifie « être complice » est ici très à propos !

J’aurais plutôt écrit « bêtes of » par analogie avec « best of » et qui peut s’entendre comme « le meilleur des bêtes ». Ce « off » signifie-t-il au contraire que c’est la fin des bêtes?