« Limogeage »: histoire d’un nom propre devenu commun

L’info a fait la une de l’actualité la semaine dernière. Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement  durable et de l’Énergie, a été limogée du gouvernement.

533457-l-ancienne-ministre-de-l-ecologie-delphine-batho-le-3-juillet-2013-sur-le-parvis-du-ministere-de-l-e

« Limoger » : le verbe fait spontanément penser à la ville de Limoges.
Existe-t-il un lien entre les deux ?
Évidemment !

Au début de la Première Guerre mondiale, le généralissime Joseph Joffre décide de se débarrasser de certainsJoseph_Joffre officiers d’état-major. Il les expédie illico à… Limoges.

C’est donc en 1916 que le « limogeage » entre dans l’argot de l’administration militaire avant de se répandre dans le vocabulaire courant.

Aujourd’hui, « limoger » signifie « destituer quelqu’un de ses fonctions, le renvoyer ».

À noter qu’il s’emploie généralement pour des personnes occupant un poste élevé.

Attention cependant à ne pas croire que tous les mots qui font penser à un nom de lieu (toponyme) dérivent de ce nom, comme dans cette histoire drôle que m’a racontée mon beau-père :

Lire la suite

Publicités