Jacques-Louis David ou Jean-Louis David ? Le pinceau vs le ciseau.

Jacques-Louis David et Jean-Louis David sont tous deux nés à Paris à 186 ans d’intervalle, le premier en 1748, le second en 1934. Jacques-Louis est peintre, Jean-Louis coiffeur. Ils excellent tous deux dans l’art du dégradé de couleur. La comparaison aurait dû s’arrêter là. Et pourtant…

Première coïncidence troublante, les David portent des prénoms composés. La mère de Jacques-Louis s’appelle Marie- Jacques-Louis_David_-_Autoportrait_(1794)Geneviève et son père Louis-Maurice. Une tendance qui se poursuit au XXe siècle, Jean-Louis ayant prénommé son fils Jean-Christophe. Rien d’étonnant à cela : pour faire carrière dans le capillaire, il est vivement recommandé de porter un prénom composé, tels Jean-Marc (Maniatis), Jean-Claude (Biguine), et Jean-Passe.

Ce n’est pas tout ! Très doué en dessin, Jacques-Louis aurait pu être architecte, comme ses deux oncles. C’est sa rencontre avec François Boucher, Premier peintre de Louis XV, et surtout celle avec Joseph-Marie Vien (prénom composé) qui l’amène à la peinture. De son côté, Jean-Louis, qui assiste les plus grands photographes des années 1960, comme Helmut Newton ou Herb Ritts, se destine à une carrière dans la mode. Il est des vocations qui ne demandent qu’à être contrariées…

Lire la suite

Publicités

Communiqué : sortie de mon livre « 99 dessins pour ne plus faire de fautes »

couv 3D«Cession» ou «session»? «Filtre» ou «philtre»? «Pause» ou «pose»? «Ballade» ou «balade»? Et où mettre l’accent sur «chômage» et «diplôme»? La langue française regorge de pièges dans lesquels nous tombons quotidiennement. 

Sandrine Campese a donc imaginé une méthode simple et inédite : rendre les règles orthographiques… graphiques !

Voici 99 dessins efficaces qu’il vous suffit de mémoriser pour ne plus jamais faire la faute. Chaque dessin est accompagné d’un texte clair qui rappelle les règles de base, revient sur l’étymologie et n’oublie pas de signaler les fameuses exceptions.

« Un guide pratique épatant, 100 % inédit et diablement efficace »

Avec le soutien du logo-projet-voltaire

Spécialiste de la langue française, Sandrine Campese est notamment l’auteure d’Orthotweet.