Côté inspi, Daddy coule!

 

N’est-il pas un peu facile de prendre des expressions populaires toutes faites comme « se lever du pied gauche » ou « chassez le naturel il revient au galop » et les aménager à sa rose? Pardon, à sa sauce! Ne perd-on pas, au passage, « l’esprit » de l’expression et jusqu’à sa signification ? Et surtout, quel est l’intérêt de se livrer à un tel exercice de récupération?

Cela me rappelle Monoprix et son « Jamais un sans deux », déclinable à l’infini …

Certes, c’est souvent au moment où une expression est détournée qu’elle acquiert ses lettres de noblesse. Pour preuve le film de Martin Valente, dont la sortie est quasiment passée inaperçue mais dont le titre ne m’a pas échappé:

C’est Blanche-Neige qui doit tirer la gueule!

Publicités