La femme-objet vue par Dim

Je suis loin d’être une féministe de la première heure, mais là j’avoue être assez choquée par cette affiche et son claim « Je suis le plus joli feu rouge de Paris ».

Et puis quoi encore? Y avait-il seulement une femme au sein de l’équipe créative?

On connaissait les pubs neu-neu de Dim, place aux pubs d’après-guerre, bien régressives! Etrange pour une marque qui, par essence, est censée mettre les femmes à l’honneur.

Là, c’est plutôt l’horreur.

Par chance, ce n’est pas une, mais deux poubelles qui se trouvent juste à côté!