Bonjour, naguère, pourboire, bonhomme : ces mots agglutinés ont tant à nous dire !

De nombreux mots de la langue française sont formés par « agglutination » : ils sont composés d’au moins deux mots distincts qui, avec le temps, ont fini par ne faire qu’un. Nous sommes tellement habitués à voir et à prononcer ces mots d’un bloc que nous en oublions leur sens premier. Pourtant, ce dernier nous éclaire sur les subtilités de leur usage et pourrait éviter bien des malentendus (mal entendus, où « entendu » a le sens de « compris »). Pour la bonne cause, amusons-nous à dessouder ces drôles de couples !

Jusqu’au XIIIe siècle, bonjour s’écrivait en deux mots, bon jour, et signifiait « jour favorable, temps heureux ». Par la suite, « bon » et « jour » se sont soudés en une formule de salutation. Pensez-y la prochaine fois que vous le lancerez à quelqu’un. C’est plus que de la politesse, c’est de la bienveillance : vous lui souhaitez tout de même de passer un « bon jour » !

Lire la suite sur le blog du Projet Voltaire 

Publicités

Embouteillage, bouchon, goulot : l’origine de ces mots détestés par les automobilistes

Flash infos : « La caravane se détache : 12 km d’embouteillages », « Trafic : 570 km de bouchons cumulés à la mi-journée », « Un tunnel pourrait un jour soulager le goulot d’étranglement de l’autoroute A2 ».

bouchon

C’est officiel ! Les juillettistes se sont élancés sur « l’autoroute des vacances » pendant que les aoûtiens rongent leur frein. Patience ! En attendant le traditionnel chassé-croisé de la fin du mois, intéressons-nous à ce vocabulaire étonnant. Embouteillage, bouchon, goulot d’étranglement, d’où viennent ces métaphores portées sur la bouteille ?

Lire la suite sur le blog du Projet Voltaire

Acquérir, conquérir, s’enquérir, requérir : pourquoi sont-ils si durs à conjuguer ?

Le vendredi 4 juillet 2014, la France a été éliminée de la Coupe du monde de football en quart dedeschamps finale contre l’Allemagne. Comme si la douleur n’était pas assez forte, Didier Deschamps et Mathieu Valbuena ont remué le poteau dans la pelouse en tentant de conjuguer le participe passé du verbe « acquérir ».

« Les joueurs ont acquéri de l’expérience », a expliqué le sélectionneur des Bleus lors de la conférence de presse. « Les joueurs ont reconquéri le public de France », a renchéri le milieu de terrain.

Lire la suite sur le blog du Projet Voltaire 

Football : ces joueurs qui portent bien leur nom (et les autres)

messi-puissance-300Coupe du monde de foot oblige, impossible de passer à côté des noms des joueurs floqués en gras sur les maillots et inlassablement répétés par les commentateurs. Certains d’entre eux, qui semblent prédestinés ou au contraire mal adaptés, retiennent davantage notre attention. Voici un florilège des noms de footballeurs (mais aussi d’arbitres !) qui ont marqué l’histoire du ballon rond, et surtout égayé nos conversations.

Lire la suite sur le blog du Projet Voltaire