Formidable : histoire d’un incompris, de Tintin à Stromae

Au fil du temps, le sens de certains mots de la langue française évolue. En général, il s’affadissent,capitaine haddock comme aimable, littéralement « digne d’être aimé », devenu simplement « poli », voire « gentil ». De même, génial, « qui relève du génie » et étonné « comme frappé par la foudre » ont perdu de leur superbe.

Il arrive aussi que des mots passent d’un sens négatif à un sens positif. C’est le cas de formidable, champion du grand écart sémantique ! Avant était « formidable » ce que l’on craignait, aujourd’hui est « formidable » ce que l’on apprécie. Comment en est-on arrivé à un tel glissement de sens ? Réponse en images et en chansons avec Tintin, Charles Aznavour et Stromae !

Un Formidable pour le capitaine ! *

Quiconque relit d’un oeil attentif la bande dessinée de Hergé Les Sept Boules de Cristal est frappé par l’emploi de l’adjectif formidable. À plusieurs reprises, le mot est prononcé par le capitaine Haddock dans un sens plutôt inhabituel pour nous, lecteurs du XXIe siècle.

Lire la suite

Publicités