Pub, ciné : les mots-valises s’emportent partout

Décidément, la langue française a la cote dans la publicité automobile ! Après Renault en septembre dernier, c’est au tour de Volkswagen de s’amuser avec les mots.

Une nouvelle série de spots montre l’indécision des clients qui aimeraient repartir avec toutes les voitures de la gamme.

L’un de ces spots, intitulé Tourolf, utilise des mots-valises, c’est-à-dire des néologismes formés par la fusion de deux autres mots. Ainsi, « Tourolf  » est un mot-valise construit à partir de « Touran » et de « Golf », deux modèles de la « voiture du peuple ».

Toujours dans ce spot, un client est intéressé par une « Golfinelle », mot-valise composé cette-fois ci de « Golf » et de « Coccinnelle », autre modèle-phare de la gamme. Enfin, quand le vendeur lui demande quelle est la couleur qui l’intéresse, le client répond « blouge », contraction de « bleu » et de « rouge ».

Le film se termine par ce claim très à propos : « Le plus dur, c’est de choisir ».

Lire la suite

Publicités

Étymologie de la quenelle

quenelleUn néologisme peut être un nouveau mot ou bien un mot existant auquel on confère un sens nouveau. Au-delà de la polémique, l’actualité de cette dernière semaine a remis au goût du jour un mot qui, jusque-là, ne déchaînait pas vraiment les passions : la quenelle.

Avant, la quenelle était une boulette à base de viande, de poisson finement haché et incorporé à une pâte de farine ou de mie de pain. 

Elle coulait des jours heureux dans des boîtes en alu…

Désormais, la quenelle est un (indi)geste popularisé par l’humoriste Dieudonné.

Hasard ou coïncidence ? Le mot « quenelle » est d’origine allemande, de Knödel, « boulette de pâte ».

Lire la suite