Discours de François Hollande à Oyonnax : la langue présidentielle est-elle malade ?

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » disait Boileau. Pourtant lundi dernier à Oyonnax, François Hollande a eu bien du mal à prononcer son discours.

Était-ce l’émotion liée à la célébration ? Le fait d’avoir été hué et sifflé dès son arrivée ? La crainte de confondre une nouvelle fois les deux guerres mondiales ? Avait-il simplement la tête ailleurs ? Nul ne le sait.

Mots mangés, écorchés, inventés, sur à peine 20 minutes de discours, la langue présidentielle a fourché une bonne douzaine de fois. Une chose est sûre, ce n’est pas sa verve qui fera remonter François Hollande dans les sondages. Jugez plutôt :

Oyonnax se prononce [Oyonna] et Bourg-en-Bresse [Bourk-en-Bresse]. Pour le reste, l’usage du dictionnaire est recommandé.

Lire la suite

Publicités