Slogans de fête : et en français, ça donne quoi?

Cet hiver, le gang des publicitaires en panne d’inspiration a encore frappé ! Leur mode opératoire ? Détourner, déformer, dénaturer des formules toutes faites sans aucune pitié ! Et tant pis si certaines accroches ne veulent plus rien dire du tout…

Repérables entre mille avec leurs grosses lettres de couleur, les affiches Monoprix n’en sont pas à leurs premiers calembours. Mais cette année, c’est du lourd : Monop’ a décidé de « faire tout fêter ».

affiche monoprix on fait tout fêter

« Faire tout fêter », ça veut dire quoi ? Pas la peine d’ouvrir le dictionnaire ou de se creuser la tête : ce n’est tout bonnement pas français, mais ça a du bien faire rire le team pseudo-créatif de l’agence qui nous concocte chaque saison ces petites merveilles de finesse.

« – Bon ben les gars, vous voyez l’expression « On fait tout péter », c’est punchy, ça envoie du pépito, ça lui parle à la ménagère qui regarde Secret Story, pas vrai? Bon eh ben comme c’est les fêtes de Noël, on va la transformer en « On fait tout fêter ». Voilà, on met juste un « f » à la place du « p » ! J’avoue, sur ce coup, je ne me suis pas trop foulé. Bon vous en dites quoi les gars ? »

« – Ah ouais, ouais, c’est bon ça ! »

Outre-Atlantique, le gang à la pomme n’a pas fait mieux. Sur son site internet, on peut lire ces quelques lignes qui vantent les mérites d’un écran révolutionnaire : « Vos yeux n’en croiront pas leurs yeux ».

Apple Ecran Retina (2)

« Hey guys ! Vous savez quand on dit qu’on n’en croit pas ses yeux tellement que c’est un truc de fou ? Bon eh ben comme l’écran Rétina il fait halluciner la rétine, on va dire que c’est les yeux qui n’en croient pas leurs yeux, vous suivez ? »

« – Heu, oui mais les yeux, ça n’a pas d’yeux ! Ce sont les êtres humains qui ont des yeux ! »

« – Hé toi, on t’a pas demandé de nous faire un cours d’anatomie, ok ? Les autres, vous en pensez quoi ? »

« – Ah ouais ouais, c’est bon ça ! »

Au final, il n’y a que Paris qui soit passé in extremis entre les mailles du filet avec ses traditionnelles affiches sobrement intitulées « Paris illumine Paris ».

Paris illumine Paris

Les premiers instants, on a l’impression de voir double mais on comprend rapidement que la formule, bien que redondante, n’est pas absurde. En effet, le premier « Paris » désigne, par métonymie, la Mairie de Paris, qui finance les illuminations, le second, la ville de Paris qui profite desdites illuminations. Pas sûr que les touristes comprennent, mais vu les tortures linguistiques que nous imposent les accroches précitées, je plaide ici pour la remise de peine !

Publicités

  1. Les jeux de répétitions j adore c’est un peu comme si on enfonçait un clou qui lui même était enfoncé c’est peut être un raisonnement trop basique mais bon , Heureux de te relire ça me manquait!!!

  2. Vous savez quoi ? J’aime autant ces slogans que votre article. Je les préfère aux textes longs, neutres et insipides. Et si grammaticalement corrects… Laissons ces punchlines (sacrilège …) respirer un peu, franchir la ligne jaune, nous faire sourire un brin. Ouf… Si leurs géniteurs mettent leur énergie au profit du non-marchand ou d’oeuvres humanitaires, ce sera encore mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :