La Libération des mots

À tous les enfants qui ont ouvert Libération aujourd’hui (et pas que les enfants d’ailleurs) !

Surtout, ne prenez pas ce titre à la lettre : on écrit bien panser les plaies (c’est-à-dire les soigner).

Quant au verbe « penser », il est employé en philosophie avec un complément d’objet direct pour signifier « se faire une pensée, une idée » (ex: penser la France, penser la communication, penser la Bible, etc. ). Penser les plaies revient à réfléchir à une manière de les panser !

Et en creusant un peu, ô surprise ! On découvre que ces deux homonymes ont une histoire commune.

En effet, le verbe panser vient de penser et s’est écrit avec un « e » jusqu’au XVIIIe siècle !  Le glissement de sens s’est opéré par l’intermédiaire d’anciennes expressions comme penser de qui signifiait « prendre soin de, soigner ». On a donc pensé de la plaie avant de panser une plaie !

Sans pour autant justifier des fautes d’orthographe et des figures de style parfois hasardeuses, l’étymologie libère les mots de leur carcan et nous les fait voir sous un nouveau jour !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :